Éthique et code de conduite parlementaires

Le Parlement, qui crée le cadre législatif et supervise l’organe administratif du gouvernement, joue un rôle essentiel dans la prévention de la corruption publique. Afin de bien représenter les citoyens, les députés s’acquittent de leurs tâches législatives et la surveillance d’une manière qui est visiblement dans l’intérêt public et qui reflète des normes éthiques de leur communauté.

Les sondages mesurant la confiance de la population dans les différentes professions classent souvent les parlementaires parmi les moins dignes de confiance. Que cela corresponde ou non à un relèvement des normes pour les personnes cherchant à se faire élire, un tel manque de confiance mine sérieusement la capacité des parlementaires à bien s’acquitter de leurs responsabilités en matière de prévention de la corruption.

 

Groupe de travail mondial sur l’éthique et le code de conduite parlementaires

GOPAC a mis sur pied en Groupe de travail mondial sur l’éthique et le code de conduite parlementaires (GTMECCP) afin d’élaborer la position de principe sur le code de conduite parlementaire, d’offrir des outils et du matériel de formation, et d’encourager l’éthique et un code de conduite qui rebâti la confiance du public dans les parlementaires.

 

Membres du GTMECCP

Yousif Zainal, président du GTMECCP, député, Bahreïn
Ghassan Moukheiber, député, Liban
Dan Ogalo, député, Ouganda
Hernan Larrain, Sénateur, Chili
Fatima Moustaghfir, députée, Maroc
Bgén. Sk Abu Bakr, député, Bangladesh

 

Énoncé de position du GTMECCP

Les parlementaires doivent :

  • Exercer activement et visiblement leur rôle démocratique (représentation, législation et surveillance) dans l’intérêt public, et le faire de manière à atteindre les attentes de la société en matière d’éthique – essentiel pour mériter la confiance de la population.
  • Dans les pays qui ont ratifié la CNUCC, s’assurer que le code de conduite parlementaire reflète également les normes internationales, de même que les coutumes et les valeurs éthiques nationales.
Share