Prix international de lutte contre la corruption de 2015

Gagnant

Le tout premier Prix international de lutte contre la corruption a été décerné à l’honorable Ali Ashal en juin 2015. M. Ashal est un parlementaire du Yémen. Parmi les réalisations de M. Ashal au cours de ses 15 années de parlementaire, figure la présentation du projet de loi sur le droit à l’accès à l’information au Parlement du Yémen, qui a été adopté en 2012. M. Ashal a également fait la promotion de la surveillance parlementaire dans le secteur des ressources naturelles, où il a notamment joué un rôle important dans l’annulation de la prolongation du contrat que le gouvernement avait l’intention d’accorder à American Hunt Co. après l’expiration de l’entente originale. Il a joint les rangs de GOPAC en 2005.

 

 

 

 

 

Récipiendaire de la bourse

Puisque M. Ashal n’étais pas en mesure de participer à la session d’été de la International Anti-Corruption Academy (IACA), GOPAC et l’IACA ont fièrement offerte la bourse à l’honorable Willias Madzimure, un autre candidat tout aussi dévoué à la lutte contre la corruption. M. Madzimure est un parlementaire du Zimbabwe qui a pris part à de nombreuses initiatives de lutte contre la corruption à l’échelle nationale, régionale et mondiale, notamment à l’élaboration d’un code de conduite utilisé comme base au moment de la création du code de conduite du Parlement du Zimbabwe.

 

 

 

 

 

 

Collaborateur

Grâce à la générosité et au soutien de la International Anti-Corruption Academy (IACA), GOPAC a remis au gagnant du Prix international de lutte contre la corruption de 2015 une bourse d’études pour aller à la International Anti-Corruption Summer Academy (IACSA) (seulement en anglais). Ce programme intensif, dirigé par l’IACA et basé à Laxenburg, près de Vienne, en Autriche, est conçu pour les professionnels qui visent à approfondir leurs connaissances et leur expérience afin de mieux lutter contre la corruption.

 

 

 

Share